¿A qué apuntan estos silencios?

“La musique, ce ne sont pas des notes recouvrant le silence, c’est le silence entre les sons. Et tu comprends si bien cette chose étonnante, le zéro absolu de l’abîme, le bord du néant. C’est la beauté tragique du viol de l’obscurité par la lumière, du silence par le son. Au début de la Sixième symphonie, tu nous révèles la table d’écriture dans ton sanctuaire, où toi et tes âmes soeurs dissimulez les thèmes de la symphonie. Tu commences à la toute fin. « En mon commencement est ma fin » (T. S. Eliot). L’abîme est tendu de couches de papier peint. Et pour chaque nouvelle couche, la couche inférieure est le néant.
[…]
Tu réussis à englober le tonnerre et le silence dans la même seconde.”

EMPOISONNÉ PAR LA MÉLANCOLIE, ou « LOVE WILL TEAR US APART »
À Tchaïkovski, en lieu et place d’une lettre
Par Teodor Currentzis



Referencias:
· Tchaikovsky: Symphony No. 6
Sergiu Celibidache: Münchner Philharmoniker
· Tchaikovsky: Symphony No.6
Teodor Currentzis: MusicAeterna
· Música y significado online, en RTVE.es A la Carta

, , , ,

Comments are closed.